ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

dimanche 14 mars 2010

Echecs & Stratégie : le pion

Notre sélection de livres/logiciels - Débuter aux échecs - Jouer en ligne Le pion aux échecs

Le pion possède certaines caractéristiques qui lui sont propres. Premièrement, il est la seule pièce du jeu qui ne puisse pas reculer. Ainsi (nous le verrons dans la troisième partie de notre Académie), il faut veiller à ne pas pousser trop avant sa structure de pions.

Le pion est également la seule pièce du jeu qui capture différemment qu'il ne se déplace. Les pions se déplacent en ligne droite mais prennent les autres pièces en diagonale. Dans cette position par exemple, le pion blanc D3 peut prendre le pion noir C4 mais pas le pion noir D4. Dans cette position, le pion D3 ne peut pas bouger du tout : il est bloqué par le pion noir D4 et il n'a aucune pièce à capturer.

Bien que petit, le pion a un énorme potentiel. Sa plus grande force est "la promotion". A chaque fois qu'un pion atteint le bord opposé de l'échiquier, il peut se transformer en n'importe quelle autre pièce à l'exception du Roi : Dame, Tour, Cavalier ou Fou. On choisit presque toujours de promouvoir le pion en Dame mais il existe de rares exceptions où cette règle ne s'applique pas. Nous le verrons.

Revenir à la page des règles du jeu d'échecs.

Xavier Tartacover (1887 – 1956)
Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours

2007-2016 © Chess & Strategy
Accueil - Entreprises - Clubs - Santé - Radio - A propos - Mentions légales