ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

mardi 12 janvier 2010

Avoir une méthode de réflexion aux échecs

Jacques C, un lecteur qui a souhaité conserver l'anonymat

Jacques nous dévoile aujourd'hui une intéressante méthode de réflexion structurée en 3 phases pour parvenir plus facilement au coup juste dans une partie ou un problème d'échecs.

Son approche est bien sûr plus sélective que le calcul exhaustif des logiciels d'échecs. Il n'envisage seulement que quelques possibilités logiques avant de choisir la suite la plus avantageuse. Sa présélection se construit graduellement en 3 étapes :

  1. Une vue d'ensemble sans analyse ni calcul, phase primordiale de l'appréhension de la position. Que vous soyez logique ou intuitif, la prise de contact avec la position est un stade incontournable.

  2. Une analyse de la position pour dénombrer les motifs ou points faibles de la position adverse: position du Roi, pièces non protégées, pièces enfermées, lignes ouvertes, pièces surchargées, pièces omniprésentes en défense, fourchette. Ceci permet de trouver l'idée directrice.

  3. Enfin, et seulement maintenant, la recherche du coup, qui peut commencer par l'examen des Echecs, des Prises, et des Menaces, avec comme mnémonique EPM.

Merci Jacques!
Xavier Tartacover (1887 – 1956)
Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours

2007-2016 © Chess & Strategy
Accueil - Entreprises - Clubs - Santé - Radio - A propos - Mentions légales